Dans le cadre de nos interventions d’amélioration, nos clients recherchent principalement à améliorer les 3 points suivants :

Une équipe de gestion forte et cohérente

  • “Nous avons réussi, mais le paysage concurrentiel évolue. Pour réussir dans l’avenir, nous devons améliorer nos compétences et nos outils de gestion”
  • “Nous avons investi dans plusieurs formations et je ne vois pas d’effet durable”
  • “Nous devons penser et agir comme une équipe, mais nous devons aussi être responsables en tant qu’individus”

L’amélioration de la performance financière

  • “Nous avons besoin de générer plus de profits à partir de notre base de clients et de nos actifs actuels”
  • “Nos coûts ont augmentés plus vite que nos revenus”
  • “Nous avons besoin d’augmenter nos revenus dans nos segments à marge de profit élevée”

Une plus grande prévisibilité des résultats financiers et d’exploitation

  • “Malgré les différents programmes, nous ne semblons pas être en mesure d’atteindre nos objectifs”
  • “Nous avons investi dans une tonne de nouveaux systèmes et je ne vois pas le retour”
  • “Nous sommes en pleine croissance, mais nous ne faisons pas plus d’argent”

croissance du chiffre d'affairesTous les chefs d’entreprises savent ce qu’ils veulent atteindre, mais très peu savent ce qu’il faut faire pour les atteindre! Le COMMENT.
Effectivement, tous les facteurs-clés de réussite et d’amélioration d’une entreprise sont les différents angles du COMMENT: dans la production, la distribution, le contrôle de la qualité, les finances, les services, la planification, les ventes, le recrutement, la formation, le marketing, etc.
Alors la vraie question à se poser est donc : Comment créer et maintenir un niveau de haute performance dans son entreprise ?

La haute performance, ça se cultive

Charles Garfield, en tant que spécialiste du management, est l’auteur de la trilogie largement acclamé “Peak Performance”: Peak Performers, Team Management, et Second to None. Ensemble, les trois livres se concentrent respectivement sur les individus, les équipes et les organisations performantes, qui sont un modèle pour les gestionnaires qui subissent des pressions pour s’améliorer en permanence tout en faisant… « plus avec moins ».

Paradoxalement, les sociétés qui se focalisent sur les valeurs plutôt que sur les profits, finissent par améliorer leurs résultats. Charles Garfield

Dans son étude sur 250 dirigeants, vendeurs et entrepreneurs qui ont réussis, Charles Garfield a observé 10 caractéristiques communes à la réussite :

  1. La prévision et la faculté à mener efficacement une planification stratégique à long terme.
  2. Une impulsion, un appel à dépasser en permanence ses propres niveaux de résultats.
  3. Un très haut niveau de confiance en soi et de conscience de sa valeur personnelle (leadership).
  4. Un grand besoin de responsabilité et de contrôle.
  5. Une haute compétence pour communiquer, persuader et convaincre.
  6. Un recours à la représentation mentale préalable avant d’aborder toute situation clé ou moment critique.
  7. Un très faible besoin de louanges extérieures ou de signes de reconnaissance donnée par les autres.
  8. Une faculté supérieure à prendre des risques créatifs plutôt que de se cantonner dans une “zone de confort”.
  9. Une aptitude à accepter le feedback et la capacité à s’auto-corriger.
  10. Une aptitude d’appropriation et d’identification à ses propres idées et produits.

La haute performance, ça s’apprend

Garfield a aussi découvert que ces “performants de pointe” constituaient de 10 à 15 % du personnel des entreprises. Beaucoup plus pourraient connaître une réussite semblable pourvu qu’on leur enseigne les compétences, plutôt que de les apprendre tout seuls.
Errol Korn et George Pratt de l’université de Californie, dans une autre étude, ont analysés ce qu’ils ont nommé les “hyper performants”. Ils ont établi une liste similaire des caractéristiques des dirigeants qui ont réussi. Korn et Pratt pensent également que ces qualités peuvent s’apprendre.

Conclusion :

(1) Augmenter le pourcentage de collaborateurs à Haute Performance dépend de votre volonté à les former, par un transfert de connaissance dans un projet d’amélioration continue ou un programme de coaching
(2) Devenir une entreprise de Haute Performance provient de l’ensemble de ces “COMMENT” générés par l’application d’un ensemble de Meilleures Pratiques d’Affaires (MPA) coordonné dans une approche qualité.
(3) Le maintien de la Haute Performance est réalisé par un pilotage serré des indicateurs clés de performance (KPI), avec un reporting de performance efficace, tel qu’un tableau de bord de gestion.

La Haute Performance est souvent perçue à tort comme un environnement déshumanisant, où le citron est pressé au maximum. La réalité est plutôt le contraire. Atteindre un niveau de Haute Performance, en plus d’être rentable, amène un environnement qui devient NATUREL OÙ L’ON AIME Y TRAVAILLER.

Source :

  • https://sites.google.com/site/wwwbvdhcom/articles-en-francais/manager-la-haute-performance
  • http://www.amazon.ca/Peak-Performance-Charles-A-Garfield/dp/0446385921
  • http://www.amazon.com/Hyper-Performance-Errol-R-Korn/dp/193472601X